Gbagbo et Blé Goudé risquent-ils la prison à leur retour en Côte d'Ivoire ?

Le Collectif des victimes de la crise de 2010-2011 ont prévu de manifester, lundi prochain, contre le retour annoncé en Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, les deux Ivoiriens acquittés récemment par la Cour pénale internationale (CPI).


Ils n'entendent point fléchir dans leur volonté de faire obstacle au retour annoncé en Côte d'Ivoire, de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, son filleul.

Issiaka Diaby et ses camarades du Collectif des victimes de la crise postélectorale de 2010-2011, l'ont réitéré, jeudi. Ils projettent lundi 10 mai prochain, un sit-in de protestation devant le tribunal d' Abidjan.

Le président Issiaka Diabay entend ainsi contraindre la justice ivoirienne à exécuter sa décision condamnant par contumace, à 20 ans de prison, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

" Le jour de l'arrivée de Laurent Gbagbo et Blé Goudé, les victimes vont manifester afin que ces derniers soient arrêtés et jetés à la MACA. Nous allons mener nos actions de façon citoyenne en synergie avec toutes les organisations des droits de l'homme, soucieuses de voir la Côte d'Ivoire retrouver son lustre d'antan", a déclaré Issiaka Diaby.

À travers ce rassemblement, le Collectif veut dénoncer l'impunité en Côte d'Ivoire, érigée en mode de gouvernance, et ordonner que les deux mandats de justice et les deux décisions déjà établies, soient remises aux policiers afin que, dès l'arrivée de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à l'aéroport, qu'ils soient conduits directement à la MACA.

" Nous ne transigerons pas sur l'exécution de ces deux mandats de justice. Ce n'est pas aux autorités de garantir la sécurité de Laurent Gbagbo, elles ont le droit de l'arrêter et de l'envoyer en prison ", a-t-il prévenu.