l’Affaire « démission de Mariatou Koné » devient sérieuse : l’enseignant mis en garde à vue.

Pour une affaire présumée être un poisson d’avril, un enseignant du primaire a indiqué sur la toile la démission du Ministre Mariatou Koné. Une sortie qui a provoqué le courroux des proches du ministre qui l’ont même traduit en justice.


 Ce mercredi 5 mai 2021 , l'enseignant répondant au nom de M. Iri Albin, ayant répondu à la convocation sur "l'affaire de la démission du Ministre Mariatou Koné", à la préfecture de police d’Abidjan, a été mis en garde à vue pour 48 heures après l’interrogatoire, apprend-on de sources proches de la coalition des syndicats secteur éducation – formation , COSEF-CI.

En dépit de ses excuses présentées à la Ministre de l'éducation, les choses sont en train de prendre une tournure. 

Toutefois, cela est était plus ou moins prévisible, car le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation avait produit un communiqué dans lequel il se réservait le droit de donner une suite judiciaire à l’affaire. Ce fut chose faite avec la convocation de l’auteur du fake news . Toutefois, cette situation ne va-t-elle pas jouer sur les futurs rapports entre la COSEF-CI et sa tutelle considérant que cette formation syndicale a déjà émis un préavis de grève de quatre jours à compter du mardi 11 mai prochain ?