Très remontée contre la CEDEAO, Nathalie Yamb demande sa dissolution.

Nathalie Yamb, l'activitiste camerounaise, basée en Suisse, ne rate aucune occasion pour s'attaquer à l'organisation sous-régionale, la CEDEAO, qu'elle considère comme "la caisse à résonance" de l'Union européenne.



"Pfff! Il faut dissoudre la CEDEAO. Cette organisation n’a aucune valeur, aucun principe, ne respecte aucun de ses textes et n’a d’autre rôle que d’être la caisse de résonance et le bras politique de l’UE en Afrique pour étouffer les droits/aspirations des citoyens de la zone", a soutenu cette proche collaboratrice de Mamadou Koulibaly.


Rappelons que lors de la chute d'Alpha Condé en Guinée, la "dame de Sotchi"  avait tiré à boulets rouges sur la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest.

"Quand les populations africaines manifestent pour leurs droits, ils appellent au calme. Quand leurs copains dictateurs violent la loi, font des coups d’État constitutionnels et répriment le peuple, ils se taisent. Mais dès qu’il y a des coups d’État militaires, ils s’empressent de condamner. Y a-t-il plus méprisables que l’ONU, l’UE et leurs toutous de l’UA, la CEDEAO, la CEMAC ?", avait-elle soutenu