Accusée d'avoir arraché le chéri de feue Joëlle C, sa danseuse Indi Bougoule révèle enfin toute la vérité.

Dans un entretien accordé à Media Prime, Digbeu Marie-Noëlle alias indi Bougoule, une ex-danseuse de feue Joëlle C, est revenue sur une histoire qui, selon elle, lui a pourri la vie. Plusieurs médias avaient à l'époque, révélé qu'elle s'était offerte l'homme de sa patronne Joelle C, chanteuse ivoirienne décédée en 2008. 


" Je n'ai pas "rasé, Joëlle C ", clame haut et fort la danseuse reconvertie en artiste-chanteuse avec à son actif ''Renaissance '', un maxi single de trois titres à forte coloration Gospel.


"Joëlle C fut une mère pour moi. J'étais certes sa danseuse, mais Joëlle C me considérait comme sa fille. Joëlle C m'a hébergée chez elle. J'avais un traitement différent des autres danseurs. C'est grâce à Joëlle C que j'ai pu m'envoler pour la France où je vis depuis maintenant 16 ans. Son chéri qui était aussi son manager, Joëlle elle-même et moi, nous y sommes allés dans le cadre d'une tournée. Pendant que nous étions en Europe, je reçois une nuit un coup de fil de Diomandé Anliou m'informant que Joëlle C l'a mis dehors. Il m'appelle donc à l'aide. N'étant pas sur place, je supplie un ami d'aller chercher Anliou à la gare où il est arrivé avec ses bagages. Mon ami accepte de garder Anliou à son domicile. Quelques jours après, j'entre en contact avec "ma mère Joëlle C" afin de savoir ce qui s'est passé. Elle m'informe qu'elle a surpris son chéri avec une femme. Je supplie Joëlle de laisser tomber. Elle ne veut rien savoir. Pendant ce temps, Diomandé réside toujours chez mon ami. Malgré la distance, il venait chaque fois s'alimenter chez mon tuteur où je vivais avec d'autres danseuses.

Mon tuteur, ayant pris pitié, propose d'également accepter Anliou sous son toit. Je prends le soin d'informer Joëlle C que je croise dans un espace lors d'une scène que nous devions partager ensemble. Tout en continuant de lui demander pardon afin qu'elle vienne chercher son chéri pour éviter que les filles de la France le lui arrachent. Fâchée, elle demeurait toujours sur sa position.

Anliou le chéri de Joëlle vient alors vivre sous le même toit que nous. Il est dans une chambre aménagée spécialement pour lui. Nous les filles, toutes des danseuses, dormions dans une autre chambre. Chacun vaquait à ses occupations.

À peine ma mère Joëlle C rentre au pays que des échos me parviennent comme quoi je lui aurais arraché son chéri dont je serais même tombée enceinte. La nouvelle se répand dans tout le showbiz ivoirien, et même parisien. Je n'en revenais pas. Des journaux en font leurs choux gras. Des chanteuses amies à Joëlle C me boudaient. Partout où je passais, j'entendais des gens en parler. J'avais la réputation d'une "raseuse". Alors qu'il n'en était rien. Je n'ai jamais flirté avec le chéri de Joëlle C. Pour tout ce que Joëlle a fait pour moi, je ne pouvais pas lui faire un tel coup. Pendant 4 ans, la nouvelle a fait le tour du milieu artistique. J'ai plusieurs fois essayé de rentrer en contact avec Joëlle C., mais difficile de l'avoir. Après insistance, j'ai pu l'avoir au téléphone. Je lui ai clamé haut et fort mon innocence. Que jamais je pouvais lui faire ça. C'est à peine si Joëlle m'écoutait. Avant de remettre le téléphone à son danseur avec qui elle était.

'' si ce n'est pas moi Joëlle C qui t'ai fait partir en France, alors tu auras tes papiers, tu réussiras en France après m'avoir fait un tel coup'', a-t-elle déclaré sous forme de malédiction.

J'ai répondu : "Maman, je ne me reconnais dans ce que tu me reproches. Donc, j'aurais mes papiers.Un mois après, j'entends le décès de maman Joëlle C.

J'ai eu très mal et j'ai toujours mal. D'abord pour la personne qu'elle est. Joëlle est une dame très gentille. Elle a fait beaucoup pour moi. C'était une grande artiste. J'ai eu mal du fait qu'elle a quitté ce monde en ayant dans la tête cette fausse affaire. Jamais je n'ai couché avec le chéri de Joëlle C. Non, je ne l'ai pas rasée. Dieu seul sait ce qui s'est réellement passé. Il détient toute la vérité. Paix à l'âme de maman Joëlle C."
, a-t-elle fait savoir.