Ouverture du procès sur l'assassinat de Thomas Sankara ce lundi : voici ce que la veuve demande à Ouattara.

Le principal accusé de l’assassinat de Thomas Sankara, l’ex chef d’Etat Blaise Compaoré ne sera pas présent au procès du 11 octobre prochain devant le tribunal militaire de Ouagadougou. Ses avocats ont donné l'information le 07 octobre 2021. 


Le procès de l'assassinat en 1987 lors d'un coup d'Etat de Thomas Sankara s'ouvre ce lundi 11 octobre devant le tribunal militaire de Ouagadougou. Cependant, Blaise Compaoré ne se rendra pas à l'audience. Une situation regrettable pour Mariam Sankara, la veuve de Thomas Sankara.


" Il doit assumer ses actes, car fuir ne va pas résoudre les problèmes. Il faut qu'il ait le courage d'assumer ses actes et de répondre à la justice Burkinabè " , a-t-elle dit.


Pour rappel, Alassane Ouattara, dans une interview accordée au Journal Jeune Afrique, il y a deux semaines, avait indiqué cette affaire est un problème entre l'ancien président Blaise Compaoré et son pays.


Des propos qui ont très vite fait réagir la veuve qui estime que le président  Ouattara ne devrait pas protéger un individu qui a des déboires avec la justice.