Hamed Bakayoko évacué d'urgence en France : Ceux qui gèrent la Primature en attendant son retour.

Le premier ministre ivoirien Hamed Bakayako a été évacué jeudi soir pour la France afin d'y subir des examens médicaux. Contrairement à ce qui s'est passé au printemps 2020, le président Ouattara n'a pas prévu de le remplacer durant son absence.

La santé d' Hamed Bakayoko alimente actuellement l'actualité en Côte d'Ivoire. En effet, la rumeur de l'évacuation du chef du gouvernement ivoirien a longtemps enflé sur la toile avant d'être confirmée par la Primature. "Le Premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko, séjourne depuis le jeudi 18 février à Paris (France) pour des raisons de santé. Le chef du gouvernement y effectuera une série d'analyses médicales. Il devrait par la suite observer un repos avant de rejoindre Abidjan", apprend une note de la direction de la communication.

Nommé à la tête de la Primature en remplacement d' Amadou Gon Coulibalydécédé le 8 juillet 2020, Hamed Bakayoko a toujours été un homme de mission d'Alassane Ouattara. Proche du chef de l'Etat ivoirien depuis des années, celui que l'on surnomme Hambak est perçu comme l'un des fidèles lieutenants de l'ex-directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI).

On se rappelle que le 26 janvier 2019, à l'occasion du premier congrès ordinaire du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le grand rival de Gbagbo Laurent lui a rendu un vibrant hommage. "Hamed Bakayoko a été le premier prisonnier politique de ce pays, dès ma démission et mon départ aux USA. Hamed a été jeté en prison à cause de son attachement à la démocratie et à ma personne", a lancé l'époux de Dominique Ouattara.

Ces propos de l'unique Premier ministre de feu Félix Houphouët-Boigny démontrent à quel point, il demeure attaché à Hamed Bakayoko. En l'absence de l'ex-ministre des NTIC sous le régime du Front populaire ivoirien (FPI)Alassane Ouattara refuse de nommer un intérimaire. L'ancien allié d'Henri Konan Bédié préfère se tourner vers Patrick Achi, le secrétaire général de la présidence de la République et son directeur de cabinet, Fidèle Sarassoro, pour gérer la Primature.