Après le cardinal Kutwa, Doumbia Major crache ses vérités à Ediémou Blin Jacob.

Connu pour ses sorties virulentes sur la toile, Doumbia Major pour donner sa position sur certaines questions qui animent l'actualité ivoirienne. L'ancien rebelle a tenu donc à dire ses quatre vérités aux hommes religieux ivoiriens, particulièrement à Ediémou Blin Jacob, le président de l'Église christianiste céleste de Côte d'Ivoire. 

Face à la presse, Ediémou Blin Jacob, le président de l'Église christianiste céléste de Côte d'Ivoire est toujours prêt à se prononcer sur la vie politique ivoirienne. Mais pour Doumbia Major, le religieux devait plutôt rester loin de la politique et s'occuper des questions typiquement religieuses. 

"Les religieux doivent se tenir en dehors de la politique et ils doivent se garder de donner des consignes de vote". a-t-il écrit sur les réseaux sociaux. 

Avant d'ajouter : "Quand vous prendrez ces positions et qu'un pasteur proche d'un autre homme politique prendra une position contraire, vous allez crier à la dissidence, mais en vérité, c'est vous-mêmes qui aurez été à la source de la division de votre église et à la source de la division des Ivoiriens", a prévenu Doumbia Major. 

Ce dernier demande à Ediémou de s'occuper à "sauver les âmes de ses fidèles" et de laisser "la politique aux politiciens". L'ex-fesciste précise que son message s'adresse également aux imams, aux évêques, mais également aux rois et chefs traditionnels.


Commentaires