Gros mensonge : No-Size, le rappeur accusé d'avoir mis en scène sa propre agression

Accusé d'avoir payé des gens pour simuler une attaque homophobe, le rappeur pris la main dans le sac. Les preuves l'accusent d'avoir monté cette agression de toutes pièces pour tenter de faire avancer sa carrière.


Pour avoir du buzz le rappeur No-Size auarait inventé sa supposée agression. Après avoir dévoilé sa bisexualité., No-Size a posté des clichés de lui dans une malheureuse posture, selon lui, il serait victime d’agression à Abidjan.  Invité sur une radio de la place, il a donné sa version des faits. Un récit du moins curieux.


Gros mensonge du rappeur No-Size si l'on recoupe correctement les faits:  «Après ma déclaration, quelques jours qui ont suivi, j’ai commencé à recevoir des injures dans ma boîte à message et dans les commentaires sur ma page Facebook. Cela n’est pas étonnant mais jusqu’à allé à une agression vraiment je trouve cela déplorable.


L’agression s’est déroulée dans le quartier de Deux-Plateaux carrefour Mobil. J’étais avec un ami en train de discuter au quartier, et, quatre personnes sont venues vers nous. En disant : »’ PD là, toi tu dis quoi » » c’est toi qui est PD non! » Nous avons discuté avec eux. Je n’ai pas vu les coups venir. L’entaille au niveau de ma cuisse. C’est l’effet d’une lame.

C’est la seule blessure que j’ai eue. J’ai essayé de rassurer la famille. Je connais mes agresseurs mais je ne vais pas porter plainte parce que je veux laisser tomber l’affaire. Et, passer à autre chose. Je ferai désormais attention quand je suis dans la rue et avec qui je parle», a expliqué No-Size aux animateurs de l’émission Rien à cacher de Radio Nostalgie.

LES FAITS QUI LE CONFONDENT
Premièrement, c’est l’artiste lui-même qui a posté les images de son »agression » sur sa page Facebook. Ensuite, lorsqu’on rapproche les images montrant un individu qui l’aide à se tenir debout, les deux hommes semblent échanger un sourire. Concernant son explication à la radio, elle aussi, semble plus ambigüe que les photos partagées sur les réseaux sociaux.

No-Size se dit victime d'agression à Abidjan
En zoomant sur l’image de la supposée « agression », l’on découvre que les deux hommes esquissent des sourires discrets
Il commence par: »l’agression s’est déroulée au carrefour »mendiants » ensuite il semble posé la question à quelqu’un d’autre » et il change sa reponse » Non c’est au carrefour Mobil des Deux-Plateaux ». Comme s’il n’est pas très sûr du lieu de son agression. Il continue en disant que quatre personnes se sont approchées de lui et son ami en disant: »PD là, toi tu dis quoi » » c’est toi qui est PD non! ». Il rajouté qu’ils ont discuté avec les quatre agresseurs.

Un scénario digne d’un film brésilien. Lorsque quatre personnes avancent vers toi en proférant des injures ce n’est certainement pas pour discuter avec toi comme s’ils étaient venus discuter un marché. Dans le même entretien il dit: »Je n’ai pas vu les coups venir ». Pourtant lorsque l’animateur lui pose la question sur son état de santé, il répond : »Ça va ». L’animateur insisté sur le fait qu’il était blessé sur la cuisse. Il répond : »Cest l’effet d’une lame ».

LA CURIEUSE AGRESSION DE NO-SIZE.
Comment il a pu se faire cette entaille si avec ses quatre agresseurs ils ont »discuté ». A quelle moment là blessure est survenue ? Encore, à quelle moment l’individu qui l’aide à se relever s’est-il exécuté. Autant de questions que l’ont peut se poser sur la supposée agression de No-Size.