Tripatouillage, manipulation de la constitution, découvrez la sévère menace de l'Onu face à Ouattara et Condé

Moussa Faki Mahamat cravache Ouattara et Condé. Pas de manipulation, ni de tripatouillage , comme on le dit, un homme avertit en vaut deux. L’ONU a engagé un combat contre la volonté manifeste de leurs dirigeants de faire modifier leur constitution. L'organisation a interpellé les présidents d’Afrique de l’ouest (CondéOuattara), lors du 33è sommet de l’UA, sur les risques du tripatouillage constitutionnel.
« J’espère que tous ces pays (Ndlr, Togo, Guinée et Côte d’Ivoire) puissent avoir un dialogue politique permettant un consensus démocratique. Et j’espère que les mécanismes institutionnels qui existent puissent fonctionner pleinement. Tous les instruments démocratiques peuvent être utilisés. Je ne suis pas ici dans la position de donner des leçons spécifiques à celui-ci ou à celui-là, mais ce qui est essentiel, c’est de tout faire pour qu’il ait un dialogue inclusif et c’est de tout faire pour que les mécanismes institutionnels fonctionnent et fonctionnent de façon démocratique», a lancé Antonio Guterres, aux chefs d’Etat de l’Afrique.


«L’organisation des élections apaisées est un levier décisif dans nos stratégies pour une évolution sereine du continent, d’où l’extrême importance de les conduire dans les délais et le respect des constitutions, loin de toute volonté de manipulation et de détournement de la volonté populaire », a-t-il souligné Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine (UA), lors du 33è sommet de l’UA, le lundi 10 février 2020, à Addis-Abeba.

Commentaires